Gratuité des Transports en commun : l’avis de l’ADTC.

Plusieurs villes de moins de 50’000 habitants ont expérimenté la gratuité des transports en commun (TC). Pour une grande ville, l’ADTC estime que ce serait une fausse bonne idée.


L’ADTC, tout comme sa fédération la FNAUT, exprime les réserves suivantes quant à la gratuité dans les transports en commun (TC) :

  • Avec un réseau de TC très important, la gratuité coûterait beaucoup plus cher à la collectivité dans une grande ville comme Grenoble que dans les villes petites ou moyennes où la gratuité a été mise en place.
  • L’ADTC considère que l’usager doit participer au coût de son transport.
  • Un système de tarification incitative sera plus efficace que la gratuité pour inciter les automobilistes à opter pour les transports en commun, car il générera des ressources permettant à la collectivité de proposer une meilleure desserte : davantage de lignes, fréquence plus élevées, parcours plus rapides. Ces paramètres sont bien souvent décisifs pour ceux qui ont le choix entre TC et voiture, et pour une personne seule, se déplacer en TC, avec les tarifs actuels, coûte déjà bien moins cher que se déplacer en voiture.
  • Enfin, l’ADTC rappelle qu’à terme, les transports en commun auront besoin de nouvelles sources de financement pour se développer.

Vous pouvez lire les documents à télécharger :
- l’avis complet de l’ADTC
- un dossier sur ce sujet établi dans le cadre du PREDIT (programme de recherche et d’ innovation dans les transports terrestres)
- une synthèse faite dans la revue Transflash d’avril 2010 avec des interventions de différents acteurs (édition : CERTU).

PDF - 87.7 ko
télécharger Avis ADTC sur la gratuité des TC. (PDF - 87.7 ko)
PDF - 1.1 Mo
télécharger Etude Predit / gratuité des TC. (PDF - 1.1 Mo)
PDF - 481.3 ko
télécharger Transflash Avril 2010 (PDF - 481.3 ko)

21 mars 2010 / 13 avril 2010

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0