Association pour le Développement des Transports en Commun des Voies Cyclables et Piétonnes dans la région grenobloise

Association pour le Développement des Transports en Commun des Voies Cyclables et Piétonnes dans la région grenobloise


Projet de transport par câble Vercors - Fontaine : observations et questions de l’ADTC

Grenoble Alpes Métropole vient d’annoncer, lors d’une conférence de presse dédiée à ce sujet, son intention de créer une ligne de transport par câble entre Fontaine et Lans en Vercors. A la lecture du dossier de presse, quelques questions se posent, et l’ADTC espère que la Métro et le Conseil Général y répondront avant d’engager la réalisation de ce projet !


PDF - 1.3 Mo
télécharger Dossier de presse de la Métro sur le projet de câble Fontaine-Lans. (PDF - 1.3 Mo)

Suite à la conférence de presse de Grenoble Alpes Métropole sur le projet de liaison par câble Fontaine – St Nizier – Lans en Vercors , l’ADTC a pris connaissance du dossier de presse, que vous pouvez télécharger en cliquant sur l’icone PDF ci-contre. Si ce projet mérite certainement d’être étudié, le contenu du dossier pose des questions dont nous n’avons à ce jour pas les réponses.

Capacité de ce transport par câble à capter de nouveaux usagers

Le temps de trajet par câble serait 29 minutes entre Lans et Fontaine - La Poya. Trois types d’usagers sont à considérer.

JPEG - 115 ko
Illustration : Grenoble Alpes Métropole et Google Maps.

Cliquer sur la photo pour l’agrandir.

Pour les habitants du plateau travaillant dans l’agglomération, et en particulier sur la presqu’ile, l’attractivité nécessiterait un prolongement de cette liaison jusqu’au Polygone (futur terminus tram B) pour éviter une rupture de charge supplémentaire et un temps de parcours encore plus élevé par rapport à un trajet en voiture. Pour la majorité de ces usagers, il faut prévoir un accès en voiture individuelle jusqu’à Lans-en-Vercors et donc un grand P+R à Lans-en-Vercors. Enfin, il ne faut pas que ceux qui bénéficient actuellement d’une desserte directe par autocar entre le plateau au-delà de Lans (et notamment Villard) et la Gare de Grenoble soient dissuadés par des correspondances supplémentaires (car + télécabine + tram...) qui allongeraient leur trajet et le rendraient moins confortable.

Pour les habitants de l’agglomération se rendant dans le Vercors le week-end, nous sommes interrogatifs sur l’attractivité, à cause d’une part de la faible fréquence du réseau urbain TAG le dimanche, et d’autre part de celle du réseau d’autocars Transisère sur le plateau du Vercors. Pour rendre les correspondances vraiment attractives sur le plateau, il faudrait augmenter la fréquence des autocars allant au-delà de Lans, jusqu’au stade de neige, à Villard-de-Lans, Autrans et Méaudre , ce qui générerait un coût d’exploitation important.

Enfin, pour les vacanciers arrivant à la gare de Grenoble par le TGV, souvent avec des bagages encombrants (sacs+skis) : quelle est l’attractivité d’un trajet combinant tramway + câble + car, par rapport à un autocar direct dont l’horaire est calé sur celui du TGV ? Certes, si on leur supprime le car direct, ces vacanciers se résigneraient sans doute à faire les correspondances en transbahutant leurs bagages, mais perdraient en qualité de service, et pourraient être tentés de choisir une autre destination que le Vercors l’année suivante...

Equipement et coûts de fonctionnement

Le caractère expérimental de ce projet (grande distance, réglementation française dont accessibilité PMR...) peut induire des contraintes techniques supplémentaires entraînant des surcoûts en investissement et en exploitation, par rapport aux équipements installés dans les stations de ski. A quelle amplitude horaire et à quel niveau de service l’ordre de grandeur annoncé (3M€ par an en fonctionnement) correspond-il ?

L’utilisation du câble en toutes saisons, pour un trajet d’une demi-heure, nécessite éclairage, chauffage et climatisation si on veut inciter des automobilistes à renoncer à leur voiture. Le coût de tels aménagements est-il prévu ?

Nous aimerions aussi avoir des précisions sur la sécurité la nuit avec des temps de parcours aussi importants : quel dispositif sera mis en place pour assurer la tranquillité des usagers, et à quel coût ?

Financement

Dans le cadre d’un "Partenariat Public Privé", nous demandons que soient clarifiées les règles en cas de surcoût : si les dépenses (et en particulier les coûts de fonctionnement, récurrents) sont plus élevées que prévues ou les recettes plus faibles, sera-ce au contribuable de payer ?

Le câble ne supprimera pas l’ensemble des cars reliant aujourd’hui le plateau du Vercors à la gare de Grenoble ; il faudra en effet continuer à desservir Engins, la Tour Sans Venin... Quel sera le coût du réseau de cars irriguant le plateau depuis les gares de Lans-en-Vercors et de Saint-Nizier-du-Moucherotte ?

En conclusion (provisoire)

Une solution par câble peut constituer une amélioration de la relation entre le plateau du Vercors et l’agglomération. Mais de nombreuses interrogations nous amènent à demander aux collectivités concernées une étude comparative entre deux scénarios :

- une solution par câble complémentaire d’un réseau d’autocars restructuré,
- ou une solution par amélioration de la desserte par cars.

Cette étude comparative devra comporter, comme cela a été fait récemment pour la liaison Brignoud-Crolles :

  • une comparaison des temps de parcours pour les différents types d’usagers ciblés, en prenant en compte les correspondances à chaque fois qu’elles sont nécessaires
  • une estimation du nombre d’usagers dans les deux scénarios
  • une comparaison des coûts d’investissement et d’exploitation, avec un bilan global à l’échelle de 40 ans, durée de vie de l’équipement,
  • une comparaison sur les impacts sur l’environnement (émissions de CO2...) prenant en compte non seulement le comparatif autocar / câble, mais aussi les voitures restantes pour les usagers non satisfaits par la desserte envisagée.

Cette étude comparative devra faire l’objet d’une large concertation tout au long de cette étude, afin que le désir de mettre en service un outil original ne se fasse pas au détriment de la prise en compte des besoins réels et très concrets des usagers…

Pour plus d’infos sur ce thème des transports par câble, vous pouvez consulter notre dossier "Transports par câble".

21 mars 2012 / 27 mars 2012

Intranet | SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0