Intervention ADTC au Conseil Métropolitain du 3 février 2017 sur le projet Coeur de Ville - Coeur de Métropole de Grenoble

L’ADTC est intervenue au Conseil Métropolitain de Grenoble Alpes Métropole du 3 février 2017 et au conseil Municipal de Grenoble du 6 février 2017 sur le projet Coeur de Ville - Coeur de Métropole de Grenoble. Vous trouverez ci-dessous le texte de cette intervention.


Intervention ADTC – Se déplacer autrement au Conseil Métropolitain du 3 février 2017

Mesdames et Messieurs les élus,

Je remercie Monsieur le Président de laisser cet espace d’expression à l’ADTC - Se déplacer autrement, association d’usagers de l’espace public et des transports en commun existant depuis plus de 40 ans et forte d’un millier d’adhérents.

Au fil de la volonté d’adaptation de la ville à la voiture, les rues de nos villes sont devenues depuis 60 ans des tuyaux dévolus à la circulation automobile alors qu’initialement, elles étaient pourtant des lieux de rencontre, de vie et d’échanges entre les Hommes.

Après la première piétonisation du centre-ville de Grenoble des années 1970 et la réalisation de 5 lignes de tramway entre les années 1980 et 2010, le projet « Cœur de Ville – Cœur de Métropole » est une nouvelle étape pour l’apaisement et le partage de l’espace public au profit des habitants, des commerçants, des piétons, des cyclistes et des usagers des transports en commun.

D’après un sondage réalisé par l’institut BVA pour la presse quotidienne régionale en avril 2015, 69% des personnes interrogés sont favorables à la diminution de la place de l’automobile en ville.

Aujourd’hui, il n’est plus possible pour redonner de l’espace aux piétons, cyclistes et usagers des transports en commun de laisser autant d’espace à l’automobile. Comme à Lyon, Paris ou Poitiers, le projet « Cœur de Ville – Cœur de Métropole » de Grenoble reprend pour les habitants et les visiteurs l’espace perdu depuis les années 1960 à cause de la voiture.

Les piétons ont besoin de rues, des rues attractives où ils peuvent s’attarder, jouer, interagir, se reposer et profiter de ce qui les entourent. Nos villes doivent redevenir marchables ou l’on aime se déplacer à pied et qui donne la priorité aux piétons. Marcher est la solution, l’élément cruciale et nous devons agir maintenant et vite.
Pour créer cette ville, il faut une vision audacieuse et il est possible de parvenir à un partage modale où la marche est la part prépondérante et la part des déplacements en voiture limitée.

Ainsi, nos enfants retrouveront la possibilité de se déplacer seul à pied ou à vélo en sécurité dans toute la ville.

Pour les usagers des transports en commun, déjà le principal moyen d’accès au cœur de la Métropole pour les habitants extérieurs à la ville centre, le projet va permettre d’améliorer les temps de parcours et la fiabilité des lignes desservant le centre-ville de Grenoble (lignes A et B de tram, lignes Chrono C1, C3 et C4 et lignes Express 1 et 2).
En complément, le projet doit prévoir une amélioration de l’accès au centre-ville de Grenoble en transport public pour les habitants de la région grenobloise n’ayant pas accès à des lignes arrivant au cœur de la Métropole.
En conclusion, oui au projet « Cœur de Ville – Cœur de Métropole » de Grenoble comme au Fontanil, Meylan, Pont de Claix et Gières.
Merci

PDF - 262 ko
télécharger intervention ADTC Métropole sur projet CVCM Grenoble du 3 fév. 2017 (PDF - 262 ko)

Partage Espace Public

24 février 2017

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0