Vélo dans les transports publics

L’ADTC a été invitée à présenter au congrès Velo-City 2009, à Bruxelles, un exposé sur la complémentarité Vélo + Transports en commun (TC), en développant plus particulièrement la question de l’embarquement des vélos à bord des bus, tramways ou trains.


The english version of this page is available on the FUBicy web site, in English section > article Bike on public transport.

Velo-City est le principal congrès international consacré au vélo. La session intitulée Bike on public transport a permis à des exploitants de TC urbains, des compagnies ferroviaires, des associations de cyclistes, et des ingénieurs de bureaux d’études, d’échanger leurs expériences et points de vue sur ce sujet.

JPEG - 106.3 ko

Emplacement vélo dans un TER récent.

Le profil mutlimodal d’une association expérimentée comme l’ADTC a intéressé les organisateurs, et nous avons donc été chargés d’exprimer le point de vue des usagers, en tenant compte des attentes aussi bien des cyclistes que des autres passagers des TC.

Comme le montre la présentation que vous pouvez télécharger ci-dessous, dans la plupart des situations, vélo et TC sont bien complémentaires, et non concurrents. En outre, améliorer l’accessibilité des gares, des bus ou des trains pour les vélos va en fait de pair avec l’accessibilité en général : des espaces polyvalents sont aussi utiles aux PMR (personnes à mobilité réduite), aux parents avec poussettes, aux voyageurs chargés d’un bagage encombrant, et aux cyclistes !

C’est l’occasion pour nous d’insister sur 2 constats :

  • les stationnements vélos sécurisés sont encore très insuffisants en capacité. Et augmenter la capacité de rabattement vélo vers les gares sera une nécessité pas seulement pour les cyclistes d’aujourd’hui, mais aussi pour les passagers de train de demain.
  • interdire l’embarquement des vélos en heure de pointe peut parfois être justifié dans des TC urbains, mais pas dans les trains !
PDF - 2.5 Mo
télécharger Vélo & transports en commun. (PDF - 2.5 Mo)

Contribution de l’ADTC au congrès Velo-City 2009.

Les collectivités devraient soutenir davantage le développement de cette intermodalité, qui est nécessaire pour concurrencer efficacement la voiture. Le coût global des déplacements en voiture est toujours plus élevé que celui de l’intermodalité TC+vélo, y compris pour la collectivité.

14 mai 2009 / 26 mai 2009

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0